Mais où est passé le moment présent ?

Il y a quelques temps je disais « le plus important pour moi aujourd’hui c’est de vivre le moment présent, à chaque instant. »

 

Et voici qu’il s’est échappé, je ne le retrouve plus…
Je gère mon activité professionnelle : programmer mes dates d’interventions, mes rendez-vous dans un mois, deux mois, trois mois, organiser mes transports pour début 2019 (pour payer moins cher mes billets, évidement), rédiger des propositions pour mes clients. Ça c’est pour l’avenir professionnel et c’est vraiment important, mais il n’est pas là, impossible de mettre la main dessus.

Et réfléchir à un nouveau projet de vie, ça aussi c’est vraiment important : aller vivre plus proche de la nature, me faire une vie plus simple, plus économe, plus proche de soi et des autres.

Ça aussi c’est l’avenir…mais bon sang, où donc est-il passé, ce moment présent ? Je le cherche dans les pages de mon agenda, ni hier, ni demain. Pas là ! Peut-être dans la pile de documents administratifs qui s’empilent sur mon bureau et qui sont à rendre pour hier. Rien à faire, ça commence à m’user, je déteste chercher mes affaires…

Et puis me voilà dans la salle d’attente de mon médecin. J’attends, et qu’est-ce que je vois dans les pages de notes de mon agenda, là, tout petit, un peu apeuré, le moment présent est là.

Je le prends délicatement dans le creux de mes mains et je le pose sur mon cœur. Comme c’est bon de le retrouver.

Laurence Margarita - février 2019

 

 

Transition quand tu t’annonces !

Vous arrive-t-il de vous coucher plus tard que raisonnable, en quête de lectures, rencontres, spectacles inspirants qui pourraient vous mettre en énergie comme ce fut le cas parfois dans votre vie, mais en vain... Vous vous réveillez le lendemain plus épuisé que la veille pour entamer votre journée de travail…

Peut-être aussi entretenez-vous des relations que vous sentez dysfonctionnantes voire toxiques au service d’un projet, d’un engagement, d’une fonction professionnelle… Vous aspirez en fait à de la bienveillance ou encore simplement à un plaisir partagé au travail comme à la maison.

Parfois il peut s’agir également de prendre une décision sincère d’entretenir ce capital qu’est votre corps après un énième lumbago, torticolis ou un simple regard attentionné face au miroir. Ceci jusqu’à proposer à un(e) ami(e) des séances de sport régulières ou de prendre une inscription à la salle de gym en sachant déjà au fond, que la motivation ne durera pas.

De même qu’une envie d’allèger, de simplifier, de diminuer des obligations, des contraintes matérielles et administratives pesantes, des règles et dépendances liées aux possessions pour au contraire, vivre un sentiment de liberté de choix, de mouvement, d’opinion… 

Si vous vous retrouvez dans l’une ou plusieurs de ces situations, il s’agit probablement d’une annonce de la vie qui vous propose le super cadeau d’une transition personnelle !

Celle qui vous fera vous sentir au plus prés de vous-même, à votre place, dans le flot de votre courant unique.

Votre attention est alors portée, au quotidien, sur des situations, des réalités qui vous mettent en énergie.

Vos relations sont choisies et nourrissantes. L’amour s’amplifie d’abord pour vous-même puis en conséquence pour les êtres humains qui vous entourent et plus largement. Il vous est alors retourné et vous rend joyeux et créatif.

Les petits changements d’habitudes s’installent progressivement dans le respect de ce corps en apprenant à l’écouter d’abord puis en le nourrissant affectueusement.

Les opportunités se présentent de vivre des moments détachés des biens en fonctionnant avec peu de choses et dégustant le luxe que la nature nous offre sans artifices et pour le régal de vos sens.

Cette transition est déjà là, disponible, parfaite, patiente. Elle ne requière de vous que d’être à son écoute dans le présent, l’intuition, les signes qu’elle vous offre chaque jour dans les différentes sphères de votre vie.

Nous vous souhaitons de faire ce premier pas vers vous-même et de contribuer ainsi grâce à votre lumière au monde auquel vous voulez appartenir